Mon premier trail : i did it!

Mon premier trail : i did it!

C’est un peu sur un coup de tête que je me suis inscrite. Un soir, un copain m’envoie un sms me proposant de m’inscrire avec lui, pour un trail découverte de 10km à Ambazac. C’est une distance que je fais régulièrement maintenant, ça ne m’a donc pas paru complètement dingue. J’ai donc dit oui sans hésiter.

Oui, sauf que je ne savais pas vraiment ce qu’était un trail. J’avais pour seules connaissances le fait que ça doit se passer sur des chemins et non sur le macadam, et que c’est une course dans la nature. Oui dans la nature, mais avec des dénivelés. Bon, je me suis dit « ok, pourquoi pas, t’as grandi à la campagne ma vieille, ça doit pas être si terrible que ça« . J’ai alors cherché das bases d’entrainement et c’est parti mon kiki. Moui sauf que chez moi, comment dire… c’est plat! Et puis bien sûr, j’habite en plein centre ville, et en dehors des sentiers dans les parcs, je n’avais aucune idée pour où m’entrainer. J’ai donc enchaîné les kilomètres sur sentier, et les montées et descentes de la seule grande côte de la ville (avenue de la Tranchée bien sûr pour les tourangeaux qui passent par là ^^ ).

Bizarrement, ma plus grosse appréhension n’a pas été de savoir si je serai capable de le faire, ça j’en étais persuadée. Non, en tant que citadine, mon inquiétude s’est plutôt portée sur ma tenue. Oui parce qu’en ville c’est assez simple, il n’y a qu’à se fier à la météo et basta. Mais dans la nature, il fait toujours plus frais non? Il y a beaucoup d’arbres, des orties, des ronces même peut-être… Alors pour être sûre d’avoir la tenue adéquate, j’ai emmené plusieurs combinaisons possibles : short, leggings arrivant sous le genou, débardeur, t-shirt manches courtes et manches longues.  Concernant les baskets, le choix a été pris de suite. Hors de question de courir avec mes Nike Free Run 5.0, ça aurait été comme courir en chaussettes sur des cailloux. Non, pour l’occasion, ce sont mes Nike Révolution 2 que j’aurai aux pieds. Pas de gourde ni de camel bag, pour 10km,  ça aurait été plus un poids gênant qu’autre chose. Une bonne hydratation et les ravitaillements seront largement suffisants.

Et puis le jour J arriva… 🙂

La course s’appelle « Les gendarmes et les voleurs de temps« , et s’est déroulée le dimanche à 16h. Assez surprenant pour moi comme heure de départ mais étant donné que c’était le week end de Pentecôte, avec le lundi férié, c’était plus cool.

Pour ma tenue, la météo a été très clémente, avec un beau soleil mais pas trop chaud, 14°C. J’ai opté pour un short et un tshirt léger. J’ai rejoint mon binôme de course sur place, on a récupéré nos dossards et une partie de nos cadeaux. Une fois refourgués à notre chauffeur, on s’est tranquillement dirigés vers la ligne de départ. Ce qui est top, c’est que ce sont des gendarmes en costume d’époque, à cheval, qui donnent le départ. Une fois élancés, les coureurs commencent la course.

Et c’est donc parti pour 10 km!

Le ton est donné tout de suite, un petite descente poursuivie d’une jolie côte qui casse les jambes, sur l’herbe. Le 1er kilomètre passe, le second, le 3e et là, une descente comme j’en ai pas beaucoup vu! La coureuse qui était devant moi s’est tordu la cheville mais a poursuivi sa course. Le problème pour moi, c’est qu’elle me cachait la vue et moi la descente, je ne l’avais pas vue. J’ai donc fait une jolie chute! Sur le moment, je n’ai pas vraiment eu mal, un gentil coureur m’a aidé à me relever et dans le feu de l’action, je suis repartie. Mon binôme a gentiment ralenti histoire que je le rattrape et on a continué sans trop de problème. Les chemins gadoueux ont continué, j’ai fauché quelques ronces au passage, et on est revenu sur un terrain plus agréable. La fatigue a commencé à se faire sentir quand les vraies côtes ont commencé soit vers le 6e kilomètre. Je dois avouer que jusqu’au 9e km, la présence de Tomasz m’a été indispensable. J’ai alterné course et marche, il m’a trainé comme un boulet gentiment aidé en me tirant, en me soutenant. Le dernier kilomètre, je l’ai vraiment couru pour ne pas avoir fait tous les autres pour rien. On a monté/escaladé des dizaines de marches, les gens nous ont encouragé tout le long et la ligne d’arrivée est enfin arrivée. Le soulagement!

IMG_8290

Après ça on a récupéré le reste de notre butin, une affreuse assiette moche assiette en porcelaine de Limoges et on a rejoint la famille de Tomasz qui était venue nous applaudir et nous encourager sur la ligne d’arrivée.

Ce que je retiendrai de ce trail :

Avant tout une super organisation, dans un cadre magnifique. Je me suis même arrêtée pour prendre une photo ahah! J’ai vraiment galéré, à aucun moment je n’ai pensé à abandonné mais vraiment, heureusement que Tomasz était avec moi. Je ne sais pas combien de fois j’ai pu juré, mon binôme le dirait mieux que moi, mais sûrement autant de fois que lui a dit qu’il était content. C’est vrai, moi aussi je suis contente. Contente davoir fait un trail, contente de l’avoir fait entier, et contente de l’avoir couru avec Tomasz.

IMG_8277
Les monts d’Ambazac

Est-ce que je le referai l’année prochaine? C’est très probable. La preuve, je me suis inscrite dès le lendemain à l’Ecorun de Vaucresson (par ici pour les infos) qui aura lieu en octobre, pour 12km! Je dois tout de même reconnaître que je n’étais pas du tout préparée pour ce genre d’effort. Je suis vraiment plus à l’aise à plat sur le macadam. C’est vrai que les chemins (avec les bonnes chaussures) sont moins traumatisants pour mes genoux et surtout mes chevilles mais je n’arrivais pas à « donner des petits coups » d’accélération pour me relancer dans ma course.

 

En tout cas c’est une super expérience, qui m’a prouvé que les courses normales (10km, semi et marathon) et les trails sont bien deux choses complètement différentes, et pour lesquelles il faut des préparations bien spécifiques.

 

 

Post navigation

0 thoughts on “Mon premier trail : i did it!”

  • 2 années ago

    Bon j ‘avoue moi c’est par pour demain !! je te félicite en tout cas de ta ténacité c est super et si en plus tu te fais plaisir quoi demander de mieux ^^ allez la bise 😉

  • 1 année ago

    Bravo pour ce premier trail! Il n’est pas facile en plus. J’ai fait la première et la seconde édition. Un moment qui est dans le top 10 de ma vie de coureuse. Mon homme et moi débutions aussi sur ce genre de course. J’ai adoré courir sur ce parcours qui était plus que boueux (moins mon homme qui préfère le macadam…..faut dire que je l’avais battu 😉 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *