Modernité et Imaginaire au coeur des jardins du Rivau

Modernité et Imaginaire au coeur des jardins du Rivau

Il y a quelques semaines maintenant, je suis allée au domaine du Rivau avec les copines blogueuses de Tours. Après vous avoir présenté le château il y a quelques jours, c’est au tour maintenant des magnifiques jardins.

C’est au total dans 14 jardins, dignes des plus beaux contes de fées, que nous pouvons nous promener. Parmi eux, le Jardin Secret, le jardin des Philtres d’amour ou le Labyrinthe vous projettent dans des lieux remplis de charme, tous plus merveilleux les uns que les autres.

C’est avec passion que Patricia Laigneau, propriétaire du domaine, a créé tous ces jardins. Issue de l’École nationale du paysage de Versailles et de l’École du Louvre, c’est une vraie artiste qui s’exprime ici, au fil du temps et des saisons. Elle a ouvragé des jardins à la fois naturalistes et modernes, avec des couleurs douces et vives, où les plantes vedettes sont mises en valeur par des plantes « faire-valoir ». Son travail est désormais reconnu de tous puisque le site est classé « Jardin Remarquable« !

Et pour allier promenade et culture, des oeuvres contemporaines sont parsemées tout au long de la ballade, avec chacune un double sens pour être comprises par les adultes et les enfants.

Dans le Jardin du Petit Poucet, les plantes graminées sont à l’honneur, et principalement celles de couleur jaune. Elles sont agencées de façon à créer des color blocks, un peu comme dans la mode je trouve! Parmi elles, nous retrouvons une oeuvre plutôt coquine intitulée Après la pluie, de Nicole TRAN BA VANG, réel clin d’oeil aux verres de saké pris par les japonais.

« Après la pluie » par Nicole TRAN BA VANG
Illustration au fond de la tasse

Un peu plus loin, dans la Forêt enchantée, les nains ont envahi l’espace. Ils sont charmants, fidèles à eux mêmes, à la fois moqueurs et protecteurs. Et en parlant de protecteurs, des lutins veillent sur nous, tout au long de cette forêt 🙂

Lutin protecteur de la forêt

Nains politiques

Une petite tour nous permet de prendre de la hauteur. D’un côté, nous faisons face au château, avec une vue sur le Jardin du Petit Poucet. De l’autre, un labyrinthe apparait, taillé en forme du chat de Cheshire (un peu d’imagination!). D’ailleurs, à l’entrée de celui-ci, une forge en forme de carte nous rappelle les gardes dans Alice au pays des merveilles!

La promenade, en plus d’être onirique, devient théâtrale. La famille « Pot de fleurs » par exemple nous montre à quel point le travail peut être valorisant, et nécessaire pour créer des jardins. Plus loin, dans le Bois des Amoureux, des arbres sont liés par des hamacs, comme si leur amour était indéfaisable. Derrière nous, d’immenses jambes nous accompagnent à travers les bois, et nous conduisent tout près du Chemin des Fées.

 

Au bout de l’Allée des Senteurs, nous arrivons dans mon jardin préféré, le Jardin des Philtres d’Amour. Il est situé dans un petit recoin, comme un jardin secret et intime. Pour y entrer il faut passer par dessus un coeur formé par des galets, et sous une arche forgée. Une fois à l’intérieur, on y trouve un tas de plantes envoutantes. Certaines sont bénéfiques, d’autres maléfiques, mais toutes ont des pouvoirs magiques, ce qui les rend très attirantes je l’avoue.

chateau-du-rivau-jardins-philtres-amour

Autre aspect mis en avant par la famille Laigneau, la biodiversité qui est d’ailleurs primordiale ici. Tout est fait pour respecter la nature au sens large : la flore, à travers la terre, les plantes ou encore les légumes du potager, mais aussi la faune, et tout au long de ma promenade, j’ai croisé des dizaines d’abeilles en plein travail de récolte de pollen!

Comme je le disais il y a quelques temps dans mon article sur les jardins de Chaumont sur Loire, le respect de l’environnement et la bidoversité sont des notions essentielles à mettre en avant, à développer et à partager auprès de tous les publics. Et ce que j’apprécie au domaine du Rivau, c’est que les jardins et potagers sont implantés sur du long terme. Tout est fait pour que la Nature soit reine.

Les ruches du domaine

Et puisque des légumes sont présents dans le Potager de Gargantua, il est tout à fait logique de trouver un restaurant dans l’enceinte du domaine.

Pour rester dans une atmosphère merveilleuse, vous mangerez ici à la Table des Fées.

Je pense que les plats parlent d’eux même, tout est extra frais, délicieux, on ressent le vrai goût des légumes. Exquis! Tout est locavore, de l’entrée au dessert en passant par le vin. N’hésitez pas à réserver par téléphone ou au début de votre visite! Plus d’informations sur le restaurant par ici 🙂

Conquis? Dites moi tout! ♥

 

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Post navigation

4 thoughts on “Modernité et Imaginaire au coeur des jardins du Rivau”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *