À la découverte… de Nantes!

À la découverte… de Nantes!

Découvrir le monde, c’est bien. Découvrir son pays, c’est encore mieux! Car quand on a la chance d’avoir un pays aussi riche, culturellement parlant, que la France, il serait dommage de l’ignorer. Avec Jade, nous avons choisi une ville que nous ne connaissions pas, pas trop loin de chez nous, pour pouvoir en profiter au maximum le temps d’un week end. C’est comme ça que nous sommes parties à la découverte des secrets de la ville de Nantes!

Étant réputée pour son dynamisme, j’ai choisi de faire confiance à l’une de ses start-ups pour nous orienter à travers la ville, et c’est avec Guideez que nous avons parcouru le centre-ville. Ayant eu une première (et très bonne) expérience avec leur application pour le château de Blois (le compte-rendu par ici), Jade et moi avons testé à nouveau une des applications proposées : Guideez en Voyage à Nantes.

[Au passage]

Le Voyage à Nantes est à la fois un organisme et un évènement saisonnier visant à promouvoir la culture locale.

La Ligne Verte vous guidera…

Mais la ligne verte, qu’est-ce que c’est au juste? Et bien il s’agit d’une réelle ligne verte qui a été tracée sur le sol, à travers Nantes, pour nous faire découvrir, ou re-découvrir la ville. Sur une dizaine de kilomètres, elle nous montre les incontournables de Nantes, mais aussi des trésors méconnus et des petits bouts de l’histoire de la ville.

Top départ, c’est parti, on lance l’appli!

Au total, nous avons 12 missions à accomplir, et si l’application fait bien son travail, à la fin du parcours, nous aurons eu un bel aperçu des incontournables de Nantes.

La 1ère mission commence à côté de l’arrêt de tramway « Duchess Anne ». Ça tombe bien, c’est aussi l’arrêt de notre hôtel. Nous avons lancé l’application en sortant de notre hôtel, pour nous rendre en face de la tour Lu. Si vous ne le saviez pas, c’est ici que sont nés le Petit Écolier et la Paille d’Or! Et grâce à notre 1ere énigme, nous avons appris que les boites LU étaient au départ en métal, et faisait office de publicité.

Direction ensuite le square Élisa Mercoeur pour découvrir la magnifique structure en bois créé par Kinya Maruyama, en collaboration avec les enfants d’une école tout proche du parc. Elle nous rappelle la forme d’un serpent de mer puisqu’auparavant, la Loire passait à cet endroit, ainsi qu’aux pieds du château.

Demi-tour, pour retrouver la ligne verte au pied du château, là où nous l’avons laissé quelques instants auparavant.

Après un selfie avec la statue de la duchesse Anne devant le château, nous avons poursuivi notre quête vers la rue de Verdun, plus particulièrement devant le magasin des Rigolettes.

Nous sommes passées par la place du Pilori, qui m’a fait penser un instant à notre fameuse place tourangelle, le place Plumereau.

Après une pause glace (il faisait à peine 10°C et alors?!) chez Amorino , nous avons fait un petit détour pour admirer la façade en mosaïque du café le Sélect, qui se trouve rue du château.

Nous avons repris notre chemin pour nous rendre vers la place du Bouffay, puis vers la rue qui porte le même nom. C’est par cette rue que nous entrons dans le quartier médiéval de Nantes, là où se trouvent les plus anciennes rues de la ville.

[Note historique]

Les enseignes ont été créées lorsque les commerçants se sont mis à vendre leurs marchandises dans les lieux abrités. Comme les marchandises n’étaient plus visibles de loin, les enseignes ont permis de les identifier en un coup d’oeil!

Après cette ballade dans le quartier ancien, nous avons complètement changé d’environnement pour rejoindre… la tour Bretagne! Nos billets d’ascenseur en poche, nous nous sommes retrouvées en quelques secondes au sommet de la tour la plus haute de Nantes. De là haut, nous avons eu droit à une vue à 360° sur Nantes et ses alentours, c’était très impressionnant. Malheureusement pour nous, le soleil jouait à cache-cache avec les nuages et le vent était très présent. Nous avons donc fait une pause chocolat chaud au Nid, le bar se trouvant au sommet de la tour.

Et puis nous avons repris notre visite de la ville, toujours avec la fameuse ligne verte, en direction de la place Royale. L’application nous a fait nous intéresser à la fontaine qui trône sur cette place. Les sculptures qui y trônent nous parle des rapports que la ville a avec l’eau, étant à la fois en bord d’océan et traversée par la Loire, ce long fleuve, très pratique pour développer le commerce maritime…

[Point culture]

Sur cette fontaine, la femme en bronze, assise avec les deux vases de chaque côté, représente la Loire, celle en marbre, tout en haut représente Nantes. Si on y regarde de plus près, on s’aperçoit qu’elle porte une couronne ayant la forme… du château de Nantes!

Une fois la statue observée sous tous ses angles, nous nous sommes rendues vers le lieu que j’attendais avec impatience : le passage Pommeraye.

Il s’agit du passage le plus somptueux que je connaisse, rien que ça! Ici, le luxe est roi, et c’est bien dans ce but là qu’il a été construit à la fin du XIXe siècle. On y retrouve sans étonnement de nombreuses oeuvres et ornements, dans un style néo-classique très pompeux! Et bien entendu, le lieu est classé Monument historique.

Une fois sorties du passage, nous sommes passées devant de magnifiques hôtels particuliers, avec des façades toutes plus belles les unes que les autres. En s’intéressant aux premiers propriétaires, on apprend qu’il s’agissait en fait d’armateurs, tous enrichis par la « traite des noirs »…

En poursuivant le parcours, j’ai appris que Jules Vernes était né à Nantes. Une plaque lui est dédiée au n°6 de la rue Jean Jacques Rousseau. Les affiches de Stephan Muntaner présentant les Machines de l’île sont d’ailleurs un très bel hommage à l’écrivain.

Notre parcours s’est achevé sur la place Graslin, devant la brasserie La Cigale. La façade de ce restaurant est vraiment très belle! Elle est de style Art Nouveau, style facilement reconnaissable grâce à ses décors où la nature (aussi bien animale que végétale) a une très grande importance.

[L’ Anecdote Historique]

Autrefois, les mondains qui se rendaient au théâtre Graslin, sur la même place que la brasserie, poursuivaient ensuite leurs soirées à La Cigale, avec les comédiens!

Ce parcours nous a pris tout notre après-midi, je peux vous assurer que nous n’avons pas mis longtemps à nous endormir le soir! Nous avons dédié notre dimanche à une escapade en bateau pour visiter Trentemoult, et à une ballade sur l’île de Nantes. Je ne vous en dis pas plus, je partagerai notre expédition dans un prochain article 😉

En conclusion, je dirai que Nantes est un ville très riche en culture et qu’un week end ne suffit pas pour en faire le tour. On peut tout de même en avoir un aperçu, un très bel aperçu même puisque je n’ai qu’une hâte, c’est d’y retourner au printemps.

Je remercie aussi Guideez et leur très riche application, sans qui nous serions passées à côté de nombreuses choses et qui, je dois l’avouer, nous a bien servi de guide!

Post navigation

3 thoughts on “À la découverte… de Nantes!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *