3 jours en solo à Londres

3 jours en solo à Londres

Voyager seule m’a toujours fait envie. Pour faciliter les choses, j’ai choisi une grande capitale européenne, et surtout une destination où je m’étais déjà rendue sur une journée : Londres! Ce séjour, je l’ai fait en décembre 2012e et encore aujourd’hui, je suis nostalgique des moments où je me suis perdue volontairement pour découvrir des quartiers, des rues et je ne regrette pas car je suis tombée sur des petites pépites. Je vous raconte.

Jour 1

J’ai pris l’Eurostar gare du nord à Paris, arrivée à Londres vers 11h. Pour me déplacer le plus économique et intéressant a été pour moi d’acheter chaque jour une Travel card, zône one and two. Au-delà de 3 jours, il aurait été plus rentable de prendre une carte Oyster. Direction donc le Tube , en route pour l’auberge de jeunesse.

J’ai réservé mes 2 nuits au Palmer Lodge Swiss cottage. On me l’avait conseillé sur un forum, j’ai visité leur site internet et rapidement j’ai réservé en dortoir, 18 lits, uniquement féminin. Une fois arrivée sur place, l’effet wahou s’est produit! L’auberge est magnifique, autant à l’extérieur qu’à l’intérieur. J’avais vu des photos, mais en vrai c’est vraiment génial. Il était trop tôt pour pouvoir mettre mes bagages dans la chambre mais j’ai pu les déposer dans un petit cabanon collé à l’auberge.

swiss cottage

Cette fois c’est bon, j’étais libre d’errer dans la ville. Je me suis d’abord rendue à Baker street. Petit clin d’œil à Sherlock Holmes dans le métro, les carreaux sont à l’effigie du célèbre détective.

Sortie du métro, je me suis trompée de direction dans la rue, je suis allée à l’opposé du musée, mais j’avais faim et il y a un McDo, avec du wifi et des prises pour charger mon téléphone. J’en ai profité aussi pour checker un peu les avis sur le musée de Sherlock Holmes et j’ai tellement été déçue des critiques que j’ai changé de plan. Je me suis quand même rendue devant la façade, pris quelques photos, et j’ai continué à explorer le quartier à pied. Je n’ai pas été déçue puisque je suis tombée sur du street art génialissime!

C’est comme ça que j’ai traversé plusieurs quartiers, Marylebone, Paddington, et enfin Notting Hill.

Notting Hill
Notting Hill

Après plusieurs heures de marche, j’ai mangé pour pas cher au Lokkanta Meze & Barbeque et je suis tranquillement rentrée à l’auberge. Je me suis posée un peu dans la jolie salle commune mais après tous ces kilomètres, je suis vite allée dormir.

Jour 2

Réveil tardif, vers 10h45, trop tard pour prendre le petit dèj à l’auberge. Je suis donc partie en quête d’un lieu pour bruncher. Et je n’ai pas eu besoin d’aller très loin de l’auberge. Je suis tombée sur un petit resto italien, le Pasticcio. La façade m’a inspirée, l’ardoise des menus m’a convaincue. C’est là où j’ai pris mon 1er vrai brunch anglais. Que d’émotions! Une fois à l’intérieur, j’ai été accueillie par une super serveuse au style très rock’n’roll. Service rapide, brunch au top, prête pour une seconde journée de vadrouille.

IMG_1375

brunch

Je me suis rendue vers Hyde Park, à la rencontre des écureuils. J’ai été surprise de voir à quel point ils ne sont pas farouches. Ils se laissent approcher, ont posé quand je les ai pris en photos, et sont même venus roder autour de moi, histoire de récupérer les miettes que je laissais tomber. L’équivalent de nos pigeons parisiens en fait, mais en tellement plus adorables. So cute!

L’après-midi a été consacrée au shopping sur Regent street et Oxford street, direction la célèbre station de métro Piccadilly Circus. Après quelques photos par ci par là, j’étais prête à dépenser mes 2 derniers mois d’économie! J’ai remonté la rue, en faisant un petit écart par l’incontournable Carnaby street, des passages chez Urban Outfitters ou encore Victoria Secret, pour finir chez Primark.

Passage à l’auberge pour déposer mon butin, et le soir, sortie pour boire quelques verres avec une copine à Camden, au Hawley’s arms. J’ai appris une fois sur place que c’était le QG de nombreuses rockstars, dont Amy Winehouse.

hawley

En tout cas j’ai passé une très bonne soirée, rencontré de jeunes british super sympas, et choppé le dernier métro pour rentrer dormir.

Jour 3

Réveil très difficile, pas beaucoup dormi, mais il fallait que je prenne un petit-déjeuner étant donné que la journée allait être très longue. J’ai mangé à l’auberge et je dois dire que j’ai été un peu déçue. En fait je m’attendais à quelque chose équivalent à mon brunch de la vieille. Au lieu de ça j’ai eu droit à un classique repas, café, chocolat, tartines… Pas d’œufs, pas de bacon ni d’haricots. D’un autre côté avec du recul, le petit dèj’ étant inclus dans le prix de la nuit, je ne me plains pas, j’ai mangé convenablement.

Byebye l’auberge, avec ma valise en main, direction Baker street, once again. J’ai eu un vrai coup de coeur pour le coin et pour Marylebone en général. Une bonne dernière balade, un Happy Meal pris au McDo sur Baker Street, et direction St Pancras pour le difficile retour en France.

Il me reste quelques devises alors… See you soon London! 

Money

Mes adresses coup de cœur :

Pour dormir : Palmer Lodge Swiss cottage, 40 College Cres, London NW3 5LB, Royaume-Uni

Pour le brunch : Pasticcio, 16 Northways Parade, London NW3 5EN, Royaume-Uni

Post navigation

0 thoughts on “3 jours en solo à Londres”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *